L’Unité de Psychologie des Organisations et le groupe Tayush organisent la venue de Cécile Laborde pour une soirée exceptionnelle de conférence-débat.

Ce vendredi 2 mars 2012 à 20:00, à l’Université libre de Bruxelles, campus du Soblosch, auditoire H1301, Cécile Laborde, professeur de théorie politique à l’University College of London, auteur de “Critical republicanism : the hijab controversy and political philosophy” (Oxford University Press) et de “Français, encore un effort pour être républicains” (Seuil) donnera une conférence intitulée “Intégration : le modèle français est-il exportable ?”

En Belgique francophone, les débats autour de la diversité religieuse – polarisés autour des manifestations d’un islam visible – et de l’application du principe de laïcité sont régulièrement parasités par l’importation du débat français. Comme si les sociétés belge et française étaient interchangeables. Comme si la “laïcité à la française” était un modèle indiscutable. Et comme s’il n’y avait pas, dans d’autres pays européens, à commencer par les plus proches, d’autres expériences qui mériteraient d’être étudiées. À titre d’exemple : sait-on que nulle part ailleurs en Europe, le port du foulard islamique n’est interdit dans les écoles ?

Parmi les personnes qui, en France, ont abordé ces questions dans leurs recherches, Cécile Laborde est, avec Jean Baubérot et quelques autres, l’une de celles qui ont pris le plus de distance avec la conception actuellement dominante du modèle républicain. Tout en critiquant de façon symétrique un certain multiculturalisme anglo-saxon, elle a élaboré une théorie du “républicanisme critique” qui revisite la tradition républicaine.

Mais même revisitée, cette tradition, qui tend à s’ériger en modèle, est-elle exportable ? Existe-t-il des principes universels qui peuvent s’appliquer à l’identique dans toutes les sociétés ? Et singulièrement à la société belge, marquée comme aucune autre par le compromis philosophique et le poids des réseaux dans la mise en oeuvre du service public ?

Cette interrogation, qui est au centre des réflexions de Tayush, sera relayée par les interpellations du sociologue Marc Jacquemain et de la politologue Fatima Zibouh (ULg).

Animation : Henri Goldman

Plus d’infos sur le site du groupe Tayush et compte-rendu de la conférence : http://www.wix.com/tayush/tayush

 

Laisser un commentaire